L'arrêt Cardiaque : les messages à connaître

 

 

 

 

 

1ère étape

Un défibrillateur automatique est simple à utiliser, car comme son nom l’indique, tout est automatisé. Cet appareil est prévu pour être utilisé par un public non formé. Même si vous ne connaissez pas les techniques de réanimation et à la défibrillation, vous êtes capable d’utiliser un DEA (Défibrillateur Entièrement Automatique) : car l’appareil vous explique ce qu’il faut faire étape par étape.

 

2ème étape

Lorsque vous vous retrouvez devant une personne inanimée, celle-ci ne fait pas forcément un arrêt cardio-respiratoire, mais ne vous inquiétez pas, le défibrillateur automatique détecte lui-même s’il faut ou non délivrer un choc électrique (défibrillation). 

 

3ème étape

Pour utiliser le DEA, il suffit d’ouvrir l’appareil, appuyer sur le bouton « ON » et d’écouter les instructions de l’appareil (voir la vidéo ci-dessus) :

« Retirer tous les vêtements de la poitrine du patient. »

« Tirer sur la poignée rouge pour ouvrir le sachet. »

« A l’intérieur du sachet se trouve un dépliant qui explique comment utiliser les électrodes. »

Placer la première électrode sur la poitrine droite, et la deuxième sous l’aisselle gauche.

 

4ème étape

Le défibrillateur automatique analyse alors le cœur du patient et émet un diagnostic de fibrillation ventriculaire. Selon les résultats de l’analyse, le DEA décide ou non si une défibrillation est nécessaire. 

Si un choc électrique est nécessaire, le défibrillateur automatique poursuit ainsi :

« Préparation du choc en cours. »

« Reculez-vous. »

« Ne touchez pas le patient. »

« Choc en cours… » (une sonnerie est alors émise par l’appareil)

« Choc délivré. »

« Pratiquez le massage cardiaque et la respiration artificielle. »

 

5ème étape

Le défibrillateur automatique continue l’analyse de l’électrocardiogramme du patient et

indiquera si un nouveau choc électrique est nécessaire. 

Cette prise en charge du patient peut sauver la personne en attendant l’arrivée des secours.